fbpx

ACTUALITÉS

Sculptures et gravures – Fleur Saison et Helmert Woudenberg

Du 17 octobre jusqu’au 17 novembre exposeront en duo Helmert Woudenberg et Fleur Saison à la galerie La Galante.

 

Vernissage le vendredi 18 octobre à partir de 18 heures 30 en présence des artistes.

Le travail de sculpteure de Fleur, s’est nourri à ses débuts du bois et l’acier. L’acier récupéré, la scorie, révèle en filigrane la fin d’une époque, la disparition d’un monde. Il rentre alors dialogue avec une nature sauvage, celle des troncs de châtaigniers morts, sculptés par les projections de sable. De cette figure du déclin, Fleur Saison utilise l’acier pour évoquer l’humanité et les hommes. Il y a de la tension dans son travail entre le massif du métal et du bois et la finesse et le déséquilibre de ces silhouettes. On peut évoquer une sorte de filiation indirecte beckettienne où l’absurde vient côtoyer un humour du tragique.

La gravure est à son goût le procédé graphique qui se rapproche le plus de la sculpture. Fleur Saison inscrit la lumière et l’ombre sur un plan, au lieu de façonner des formes qui vont refléter cette lumière ou créer une ombre, afin d’obtenir l’illusion . Celle-ci sera l’expression d’une émotion, d’une profondeur de la psyché ou l’émotion transmise par un mythe, une histoire de l’humain. Dans son travail, le mythe est partout Ses sujets partent d’un point, se développent dans la ligne et s’épanouissent dans les couleurs et les textures. L’image devient alors un langage direct avec notre intérieur, lumineux et vibratoire.

 

Helmert Woudenberg est diplômé des beaux arts, académie Rietveld d’Amsterdam. Peintre graveur, dessinateur installé depuis plusieurs années à Brignoles où il a son atelier. Il pratique avec passion les techniques les plus ardues de l’imprimerie et de la gravure. Ses nombreuses œuvres sont inspirées de la tarologie ,de la cosmologie, de la mythologie et de la condition humaine.
Son caractère, c’est le trait du graveur. Sa caractéristique, c’est l’outrance, l’érotisme, la provocation subtile qui dérange les esprits cartésiens.

Nous aimerions voir surgir de sa main qui ne tremble pas, d’autres Brassens à la Claire Fontaine ou de saines histoires de la Papesse. Sans oublier le côté magistral, d’autres Malongo ou un nouveau Tiepolo intrépide sur les façades des immeubles à Marseille.

C’est Helmert, vivant, libre, un artiste rayonnant.

La galerie ouvre du jeudi au dimanche de 14H à 19H ou sur rendez-vous.

Accès à la galerie : GOOGLE MAPS

La Galante

13590 MEYREUIL

Voir plus d’œuvres